• Tous les véhicules
  • Utilitaires
Mon âge 26 ou plus

La réserve Naturelle de Saint Martin et ses richesses

La réserve naturelle de Saint-Martin est une aire à la fois marine et littorale, située au nord-est de Saint-Martin. Elle a été créée en 1998 afin de préserver les cinq principaux écosystèmes de l’île. Il s’agit des étangs, de la forêt sèche, des herbiers de phanérogames, des mangroves et des récifs de corail.

 

1- Rôle et mission

La Réserve naturelle de l’île de Saint-Martin couvre une surface de 2 900 hectares sur la zone maritime et 160 hectares côté littoral. Sa finalité est triple :

Elle consiste premièrement à gérer la biodiversité existante en suivant l’évolution des écosystèmes et en entretenant les milieux naturels.

La deuxième mission de ce milieu protégé est de favoriser le développement des populations de crustacés, de lambris, de poissons et de tortues marines en se focalisant sur la pérennité des herbiers. Ceux-ci forment en effet, la prairie de la plate-forme sous-marine dont se nourrit la faune aquatique. Ce garde-manger constitue de plus, une excellente protection contre l’érosion en retenant les fragments de coraux et le sable.

Enfin, le dernier rôle de ce lieu préservé et classé est de faire découvrir au plus grand nombre, les raisons de l’importance de la sauvegarde de la nature et de la nécessité de ne pas en perturber le fonctionnement. En ce lieu particulièrement riche en biodiversité, on apprend in situ à quel point cet écosystème est essentiel dans la préservation de l'environnement marin qui longe le littoral de Saint-Martin.

 

2- Les règles à respecter

Comme dans tout site classé et fragile, il existe des règles impératives que le visiteur doit impérativement respecter.
Ne pas collecter des fossiles, des minéraux ou du sable.
Ne pas pêcher.
Ne pas pratiquer la chasse sous-marine.
Ne pas abîmer ou cueillir des végétaux.
Ne pas introduire de végétaux étrangers.
Ne pas troubler la quiétude des animaux.
Ne pas polluer.
Ne pas pratiquer de sports nautiques bruyants.

Selon les sites, d’autres règles particulières sont également à suivre :
Sur l’îlot sauvage de Tintamarre, dont le nom signifie teinte de la mer, l’eau d’un magnifique bleu turquoise, qui baigne la plage d’un fin sable blanc immaculé, offre un décor paradisiaque. Pour en profiter, on peut y accéder en bateau : les moins de 10 mètres doivent obligatoirement jeter l’ancre sur le fond sableux, tandis que les autres ont 17 bouées de mouillage à leur disposition, reconnaissables par leur couleur jaune. Le respect de ces règles permet de ne pas dégrader les fonds marins. C’est ici que le noddi brun a l’habitude de construire son nid. Il est impératif de ne pas troubler sa quiétude, car cet oiseau a également la fâcheuse habitude de détruire son lieu d’habitation lorsqu’il est dérangé. Tintamarre est idéale pour les amateurs de snorkeling d’un côté et pour les explorateurs qui peuvent s’aventurer dans la forêt dense de l’autre. Ces derniers y découvriront d’étonnantes épaves d’avions autrefois utilisés par les contrebandiers.

Sur le Rocher Créole, des mouillages adaptés sont également destinés aux bateaux. Ce magnifique site qui fait partie de la Réserve naturelle, offre des spots de plongée exceptionnels qui conviennent autant aux plongeurs débutants qu’aux confirmés, même à ceux qui pratiquent la plongée en apnée. Interdiction formelle de mettre pied à terre sur la plage et d’escalader le rocher, lieu d’habitation des fous bruns et des paille‐en‐queue.

Troisième partie intégrante de la Réserve naturelle de l’île de Saint-Martin : Green Cay. Proche de la plage réputée de la Baie Orientale ou Orient Beach, la Caye Verte est parfaite pour la pratique du snorkeling, dans sa partie est.

Enfin, l’îlet Pinel, véritable Éden terrestre est une merveille parmi les merveilles. Quinze bouées de mouillage y attendent les bateaux ne dépassant pas 12 mètres. Les plus petits ont l’autorisation de mouiller une ancre dans le sable uniquement.

 

3- Ce que vous pouvez voir : faune et flore

La Réserve naturelle de Saint-Martin c’est 1 200 espèces faunistiques et floristiques. Parmi les oiseaux, on peut admirer la grande aigrette, la paille en queue, le pélican, la poule d’eau, le héron garde-boeuf ou la sterne bridée. Les poissons remarquables sont le barracuda, le poisson-perroquet ou la raie. Les tortues venant y pondre appartiennent quant à elles, à l’espèce de la tortue imbriquée, de la tortue luth ou de la tortue verte. Neuf espèces de mammifères marins sont également présentes avec les dauphins et les cachalots. Plonger dans les flots permet quelquefois d’entendre l’incroyable chant des baleines à bosse.

La Réserve a aménagé quatre sentiers pour découvrir ses grands écosystèmes. Trois sont terrestres, le dernier est sous-marin.

Le premier de ces sentiers de découverte est le sentier des Froussards au coeur de la forêt sèche. Il relie en deux heures et demi environ, l’Anse Marcel à la plage de Grandes Cayes, en passant par la plage de Petites Cayes, soit 4,5 kilomètres.

Pour découvrir la mangrove, un sentier est aménagé sur des pilotis de bois à Cul-de-Sac. Impressionnante traversée entre terre et mer, on peut y contempler des palétuviers décor typique de cet écosystème de marais maritime où se nichent de nombreuses espèces d’oiseaux. Ces derniers migrent du Nord pour trouver de quoi se nourrir dans ce vivier où prolifèrent les crevettes. On en dénombre 46 espèces dont plus de la moitié vivent dans la vase.

Troisième sentier, le sentier botanique qui relie sur 1,5 km les trois plages de l’îlet Pinel. Il permet de découvrir la superbe végétation littorale et les oiseaux locaux.

Enfin, le sentier sous-marin qui part de la plage de l’îlet Pinel offre la possibilité de plonger en compagnie d’un biologiste marin à la découverte de fonds marins à la riche flore et faune. Les coraux multicolores sont sublimes, tandis qu’il n’est pas rare de croiser des baleines à bosse et des grands dauphins habitués des lieux.

 

 

Dans la Réserve naturelle de Saint-Martin, la flore nourrit la faune. Elle agit de plus, comme un oxygénateur de l’eau de mer, permettant d’élever des espèces très recherchées comme le Lambi, l’Oursin blanc et de nombreuses autres espèces juvéniles de poissons. Les récifs coralliens multicolores nourrissent la flore sous-marine, en même temps qu’ils l’abritent.

De merveilleuses découvertes qui demeurent mémorables !



Nous contacter
Service Clientèle : 05 90 77 67 67
Assistance 24/24h 7/7j : 06 90 48 55 67

Autres sites Europcar