• Tous les véhicules
  • Utilitaires
Mon âge 26 ou plus

Les sites historiques et musées immanquables à Saint Martin & Sint Maarten

La double nationalité de ce joyau des Caraïbes appelé Saint-Martin par les francophones ou Sint Maarten par les néerlandophones, témoigne d'une histoire complexe. Avant de devenir un lieu de villégiature très recherché pour ses trésors naturels, Saint-Martin a longtemps été disputée : ses côtes ont ainsi été visitées dès le XVIIe siècle, par les Espagnols, les Anglais, les Français et les Néerlandais. En 1781, elle est occupée par les Britanniques, en 1794 par les Néerlandais, en 1796 par les Français et à nouveau par les Britanniques en 1810. Ces derniers finissent par rétrocéder à la France la partie de l'île qui lui revient et la convention franco-hollandaise de 1839 qui précise les modalités de vie en cohabitation entre les deux parties du territoire, est toujours en vigueur. A la fin du XIXe siècle, Saint-Martin ouvre ses premières salines pour permettre l'exploitation industrielle de la production, notamment grâce à l'utilisation d'une chaudière à vapeur. Seuls subsistent aujourd'hui les vestiges de cette époque, dont la visite est l'un des nombreux points d'intérêt pour les touristes friands de culture. Car 95 % des ressources économiques des deux territoires de Saint-Martin reposent désormais sur le tourisme. Outre les offrandes que la nature a présenté aux Saint-Martinois, dont ils se sont montrés dignes en préservant merveilleusement leur littoral, plusieurs sites historiques et musées sont immanquables à Saint Martin & à Sint Maarten. Embarquez à bord de votre voiture de location et en route.

 

1- Les Fortifications de Saint Martin


Les deux parties de l'île ont chacune ses propres fortifications. Côté français le chef-lieu Marigot est protégé par le Fort Saint Louis, tandis que le Fort Amsterdam veille sur la tranquillité de Philipsburg, coté néerlandais.

Le Fort Saint Louis date du XVIIIe siècle. Il a été édifié pour protéger la partie française de Saint-Martin des attaques adverses et notamment les entrepôts portuaires où étaient stockées les récoltes de l'île. Il fut le siège de nombreuses batailles opposant Français et Anglais qui débarquaient d'Anguille pour s'approvisionner à moindres frais. Une première fois restauré au XIXe siècle le fort s'est ensuite trouvé à l'abandon avant de faire l'objet d'une rénovation en 1993, afin d'être aménagé pour accueillir convenablement les visiteurs. Garez-vous au pied de l’ancienne emplacement de lasous-préfecture (fortement endomagé par le cyclone Irma puis détruite) puis gravissez quelques marches pour accéder au fort et pour bénéficier d'une vue panoramique sur Marigot et le lagon, Anguilla, la Baie Nettlé, Simpson Bay et les Terres Basses.

fort_saint_louis

Quant au Fort Amsterdam, il est situé dans les hauteurs de Philipsburg à Sint Maaarten. Construit en 1631 par les colons hollandais, il fut agrandi et fortifié deux ans plus tard par les Espagnols qui s'en étaient emparés, dans le but de surveiller la route maritime accédant à Great Bay.

fort_amsterdam

Quand les Espagnols quittèrent Saint-Martin en 1648, le fort fut détruit. Ses vestiges méritent néanmoins le détour, visite qui ravira les amateurs d'oiseaux qui y découvriront une zone de conservation abritant des pélicans bruns, ainsi qu'une végétation atypique.

 

2- Sint Maarten museum


Ce musée gratuit, situé au numéro 7 de Front Street à Philipsburg, est ouvert tous les jours de la semaine de 10h à 16h. Il constitue le lieu de préservation des objets du patrimoine de Sint Maarten. On y découvre ainsi des témoignages de l'histoire mouvementée de l'île, depuis les éclats de poterie de l'artisanat des indiens Arawaks, qui étaient les premiers habitants jusqu'aux conséquences du passage de l'ouragan dévastateur Luis en 1995, en passant par des artefacts remontant à l'époque des plantations ou des élément recueillis dans la frégate HMS Proselyte, qui a sombré au large du Fort d'Amsterdam en 1801.

 

3- Amuseum Naturalis

Ce musée gratuit est situé à Quartier d'Orléans à Saint-Martin (partie française) et ouvre du mardi au samedi de 9 h à midi. Il met en relief la nature de l'île à travers une jolie promenade botanique, ainsi que son patrimoine, par le biais des techniques de construction traditionnelles qui confèrent aux maisons locales un charme bien particulier. Il met également en avant les connaissances africaines et amérindiennes en matière d'agriculture et de médecine traditionnelle.

 

4- Les vestiges de certaines sucreries de l’époque


La production de sucre date du milieu du XVIIIe siècle à Saint-Martin. Même si cette industrie est aujourd'hui abandonnée, quelques intéressants vestiges de cette époque demeurent, notamment la sucrerie Spring. Située au Sud-Ouest de la ville de Marigot, l'industrie sucrière y a été lancée par des négociants guadeloupéens.

sucrerie_saint_jean

Fonctionnant un siècle durant, sa production a permis de produire du sucre et du rhum en grand nombre. Il est possible aujourd'hui d'en visiter la grande cheminée édifiée en pierres calcaires cylindriques, le moulin à bêtes, la purgerie et le four à alambic.

 

Entre les merveilles naturelles de l'île de Saint-Martin et de Sint Maarten, les boutiques où l'on peut faire d'excellentes affaires, les restaurants qui délivrent une nourriture succulente et les bars ou boîtes de nuit qui contribuent à façonner l'image d'une « Friendly Island », la vie culturelle n'est pas en reste. Prenez le soin de réservez un véhicule chez un loueur de voiture, pour que dès l'atterrissage de votre avion, vous puissiez poursuivre votre voyage avec une totale liberté de mouvement. Veillez cependant à ne pas laisser traîner dans l'habitacle le moindre objet de valeur, pouvant susciter des convoitises.



Nous contacter
Service Clientèle : 05 90 77 67 67
Assistance 24/24h 7/7j : 06 90 48 55 67

Autres sites Europcar