• Tous les véhicules
  • Utilitaires
Mon âge 26 ou plus

Le Top 5 des activités gratuites à Saint Martin

 

La première attraction de l'île de Saint-Martin repose évidemment sur sa situation géographique. De nombreuses anses situées tantôt sur la mer des Caraïbes, tantôt sur l'océan Atlantique sont autant de lieux privilégiés pour profiter de plages idylliques, sur lesquelles la température de l'air est à peu de choses près, la même que celle des flots. Mais il existe d'autres activités gratuites à la portée des visiteurs de Saint-Martin. En voici le Top 5 :

 

1- Visiter le marché typique de Marigot


Le marché de Marigot est un mélange chatoyant de couleurs, de saveurs et de senteurs, dans une atmosphère des plus sympathiques, à l'image de la nature même des Saint-Martinois. Sur ce pittoresque lieu de rendez-vous des habitants de la région, les cinq sens du visiteur sont exacerbés pour son plus grand plaisir. Les produits les plus divers sont abrités sous des cases créoles qui sont installées le long du rivage. Le choix est riche parmi la multitude de fruits et de légumes aux noms très exotiques, les stands aussi colorés qu'odorants des épices des Caraïbes, sans oublier les nombreux produits de la mer pêchés du jour.

Sur le marché de Marigot, l'artisanat est également très présent. Plus d'une centaine de stands proposent à la vente des productions artisanales locales ou mondiales. Les étals sont tous regroupés au sein d'une arène au milieu de laquelle trône un joli kiosque. C'est l'occasion d'admirer des œuvres originales, fruits du vagabondage de l'imagination d'artistes doués.

C'est en ce même lieu que sont exposés de nombreux spécimens de rhums arrangés à la sauce saint-martinoise. Il s'agit de différentes liqueurs, à base de rhum mélangé avec des fruits, des épices ou de Schrub, qui sont des écorces d'orange longtemps macérées dans du rhum. L'infusion locale est également vendue sur le marché de Marigot. Il s'agit du Muby qui est une décoction faite d'une écorce que l'on trouve sur l'île.

Deux œuvres artistiques rappellent le triste passé du marché de Marigot qui servit un temps de marché aux esclaves, notamment des femmes de couleur, auxquelles elles rendent hommage. Il s'agit d'une fresque murale et d'une statue de pierre de Martin Lynn.

 

2- Parcourir la réserve naturelle nationale de Saint-Martin


Sur plus de trois mille hectares, s'étend au Nord-Est de Saint-Martin, une magnifique réserve naturelle. Elle est constituée d'une partie maritime et d'une partie terrestre. Dans la première, la flore est riche de récifs coralliens préservés, de mangroves, d'herbiers de phanérogames marines,... la faune est également très diversifiée, abritant plusieurs espèces protégées. Il est possible de l'explorer en plongeant au large, en participant à une randonnée sub-aquatique de snorkeling ou à bord d'un bateau, dans un canoë ou sur une pirogue. La réserve naturelle terrestre permet de croiser des chèvres sauvages sur l'îlet Tintamarre, ainsi que des aigrettes neigeuses, des hérons garde-bœuf ou des poules d'eau. Quatre sentiers de découverte sont aménagés pour offrir aux visiteurs de la réserve la possibilité de faire connaissance avec la forêt sèche, la végétation littorale, la mangrove et les fonds marins.

 

3- Faire de la plongée à Mullet Bay


Mullet Bay est un endroit paradisiaque tel qu'on se l'imagine. Il est possible de garer votre voiture de location sur l'aire de stationnement dédiée et gratuite pour profiter d'une merveilleuse journée. Une mer chaude et translucide, une plage de fin sable blanc et des palmiers ombragés sont le décor d'un site de plongée exceptionnel. Les deux extrémités de la baie sont les plus indiquées pour les plongeurs à la recherche d'une faune et d'une flore sous-marines multicolores. Équipez-vous de vos palmes, de votre masque de plongée et de votre tuba pour effectuer une randonnée subaquatique à proximité des rochers.

 

4- Trouver les monuments immanquables de Marigot


Nombreux sont les monuments à découvrir dans Marigot, qui participent au charme de la ville. Prenez le temps de les découvrir au fil de vos promenades dans la capitale de Saint-Martin.

La rue de la république est l'une des plus grandes artères de Marigot. Elle est bordée de façades à l'architecture traditionnelle du XIXe siècle qui sont merveilleusement préservées. Elles sont composées de deux étages de conception différente : le rez-de-chaussée est bâti à l'aide de pierres assemblées par un mortier de chaux, alors que l'étage supérieur est fait de bois. Une élégante galerie se situe au premier étage, orientée côté rue. Ornée de frises, elles est munie de balustrades joliment ouvragées.

L'église catholique de Marigot. Cette église qui se situe sur la route du Fort Louis date de 1941. La raison de cette édification relativement récente, tient au fait qu'auparavant l'île de Saint-Martin était majoritairement peuplée d’Anglo-saxons de religion protestante. Faite de pierre et de chaux, l'église de Marigot a été construite environ à la même époque que celle de Grand-Case, ancrant de fait la présence catholique française sur l'île.

eglise_marigot

 

L'ancienne prison de Marigot. Toujours en direction du Fort Louis, dans une petite ruelle rue Perrinon, se dresse l'ancienne prison de Marigot. Construite en 1789 sur les ordres du gouverneur de l'île de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, les geôles ont abrité des prisonniers jusqu'en 1968. Depuis, les détenus sont incarcérés dans la prison de Basse-Terre en Guadeloupe. Transformée en caserne pour pompiers, la façade de la prison n'a que peu varié par rapport à son origine.

Le tombeau de François Auguste Perrinon. Ce Martiniquais est glorifié à Saint-Martin parce qu'il a été un ardent défenseur de l'abolition de l'esclavage. Il a notamment publié un ouvrage en 1847 qui avait pour but de démontrer que des esclaves affranchis qui étaient justement rémunérés pour leur travail, étaient bien plus productifs que des esclaves maltraités. Décédé en 1861, il est enterré au cimetière de Marigot.

 

5- L’obélisque de la frontière


Érigé en 1948, l'obélisque de la frontière marque le 300ème anniversaire de la séparation de l'île entre les parties française et hollandaise. Ce monument indique la frontière symbolique entre les deux pays : Saint-Martin au Nord et Sint Maarten au Sud. La légende raconte que la délimitation s'est décidée suite à la course d'un athlète de chaque nation. Le coureur français ayant probablement été plus véloce, les 2/3 de l'île sont revenues à la France.

 

Pleine d'atouts, la partie française de l'île est pleine de charme. De la cosmopolite capitale aux boutiques branchées et aux restaurants à la carte savoureuse, jusqu'au très élégant village de la Baie Orientale, en passant par le pittoresque village de Colombier et le sympathique port de pêche de Grand-Case, le visiteur a largement de quoi remplir ses journées passées loin des plages.



Nous contacter
Service Clientèle : 05 90 77 67 67
Assistance 24/24h 7/7j : 06 90 48 55 67

Autres sites Europcar